La neige de culture aux Gets

Vous trouverez sur cette page toutes les informations concernant la neige de culture sur la station.

Pourquoi produit-on de la neige ?

Depuis plusieurs décennies, le tourisme hivernal est apparu comme un élément essentiel de l’économie des zones de montagne, en apportant aux populations locales d’importantes possibilités d’emploi et de développement.

La neige de culture est un complément pour une garantie d’exploitation minimale du domaine skiable en cas d’enneigement naturel déficitaire.

Elle vient aussi compléter la neige naturelle et permet prioritairement d’assurer les retours station skis aux pieds en bas du domaine ainsi que les liaisons avec Morzine.

Comment ça marche ?

La production de neige consiste à pulvériser de l’eau sous forme de gouttelettes dans l’air. Le processus ne fonctionne que par températures négatives et ne fait intervenir aucun produit (et n’induit donc aucune pollution)

Le processus nécessite uniquement une mise sous pression des réseaux d’eau et d’air, réalisée au moyen de compresseurs qui fonctionnent à l’énergie électrique 100% verte afin que cette consommation électrique ne produise pas de gaz à effet de serre.

Lorsque la neige fond, elle se ré-infiltre dans le sol : le cycle de l’eau n’est donc pas brisé. L’eau reste sur le bassin versant et n’est pas perdue.

Juste de l’eau et de l’air froid !

  1. Les prélèvements d’eau sont autorisés et contrôlés.
  2. Ils sont généralement indépendants du réseau d’eau potable. Dans le cas contraire, la priorité est donnée aux usages domestiques.
  3. La ressource prélevée est restituée en fin de saison avec la fonte des neiges.
  4. Les prélèvements d’eau cumulés pour produire de la neige sont 40 fois moins importants que le volume des fuites sur les réseaux d’adduction d’eau potable en France.

Le stockage de l’eau

La station possède 5 retenues collinaires pour un total de 135,000 m3 d’eau.

Le stockage de l’eau permet de retenir l’eau à la période où elle est plus abondante : c’est une mesure plus écologique que le prélèvement direct dans les milieux et elle évite de rentrer en conflit potentiel avec d’autres usages à d’autres périodes de l’année (étiage).

Une production au plus juste

La station ne se contente pas d’augmenter la capacité de production.
Elle ajuste et parfois diminue les besoins grâce à la mesure des épaisseurs de neige sous les dameuses chaque nuit.

La production se concentre uniquement sur les endroits avec des besoins et les enneigeurs sur les zones assez enneigées restes fermés.

Consommation d’énergie

La technologie de l’enneigement a réalisé d’énormes progrès en matière d’efficacité énergetique , d’utilisation de l’eau et de performances.

Aujourd’hui, la production de 1 m3 de neige nécessite entre 1 et 3 kWh selon la configuration des installations

Combien ça coûte ?

Les coûts varient fortement en fonction de la topographie, de l’altitude de la station, de la technologie utilisée…

En moyenne, produire 1m3 de neige revient à 2,5€.

Ce coût inclut l’amortissement des investissements et les charges personnel. Il n’inclut pas les travaux de damage.

La neige de culture représente 6 à 10% d’un forfait de ski.

Comment est répartie la neige de culture sur un domaine skiable ?

Sur une saison d’hiver, la production de neige représente en moyenne 10% du volume de neige présent sur les pistes. Des zones stratégiques sont enneigées en priorité : fronts de neige, pistes retour station, jardins d’enfants, zones ludiques, …

Les chiffres clefs

  • 0 adjuvant pour produire la neige de culture
  • 298 enneigeurs sur le secteur des Gets
  • 48% des pistes sont équipées
  • 100% de l’énergie électrique consommée provient d’énergies vertes
  • 1m3 d’eau permet de produire 2m3 de neige

Comparaison des prélèvements d’eau en France

source: Agence de l’eau et Atout France, Deatm

Lexique

VENTILATEUR: Enneigeur qui expulse de fines gouttelettes d’eau dans l’air à l’aide d’un ventilateur.

PERCHE: Enneigeur installé sur une perche de plusieurs mètres. Il fonctionne grâce à de l’air et de l’eau sous pression.

RETENUE D’ALTITUDE: Réserve d’eau située en altitude qui permet de stocker par anticipation l’eau nécessaire à la production de neige.

NIVOCULTEUR: C’est un professionnel chargé de la production de neige sur les pistes.

On ne dit pas:

Neige Artificielle mais neige de culture. La neige de culture, ce n’est que de l’eau transformée en cristaux de neige sous l’effet des basses températures.

Canon à neige mais enneigeur. En raison de la haute technologie des équipements et du terme plus approprié pour le secteur touristique.

Consommation d’eau mais prélèvement d’eau. L’eau est restituée lors de la fonte de la neige, directement dans le milieu où elle a été prélevée. Ce prélèvement est donc temporaire.